Plusieurs filières existent selon les cas :

Cas rencontré

 

Filière adaptée

 

Cas 1 : le sol naturel a une perméabilité trop importante pour traiter les eaux usées

Lit filtrant vertical non drainé (« Filtre à sable »)

Cas 2 : le sol naturel a une perméabilité insuffisante pour traiter les eaux usées

Filtre à sable vertical drainé

Cas 3 : le sol naturel a une perméabilité insuffisante pour triter les eaux usées et la parcelle (pente, topographie…) ne permet pas l’implantation d’un filtre à sable vertical drainé (pas assez de pente pour atteindre l’exutoire)

Lit filtrant à flux horizontal

Le traitement des eaux usées se fait en 2 étapes : une phase de « prétraitement » et une phase de traitement.

  • Traitement primaire (appelé « prétraitement »)

Le prétraitement est constitué d’une fosse toutes eaux (anciennement appelée fosse septique). Si nécessaire, celle-ci peut être complétée par un préfiltre et/ou un bac dégraisseur.

Une fosse septique toutes eaux est une cuve étanche qui reçoit l’ensemble des eaux usées, c’est-à- dire les eaux vannes et les eaux ménagères. Son rôle est de retenir les matières solides et les déchets flottants mais aussi de liquéfier les matières polluantes. Elle est équipée d’une ventilation assurant l’évacuation des gaz de fermentation.

Le préfiltre piège les matières solides non retenues par la fosse. Il est constitué de matériaux filtrants (pouzzolane ou autres). Souvent intégré à la fosse, il est parfois indépendant et placé entre la fosse et l’épandage. Il n’a pas de fonction épuratoire.

L’éventuel bac dégraisseur ou bac à graisses retient les matières solides, graisses et huiles contenues dans les eaux de cuisine, de salle de bain, de machines à laver (eaux ménagères).

Compte tenu des contraintes d’entretien (nettoyage fréquent nécessaire), il n’est préconisé que dans les cas suivants :

    • si la longueur de canalisation entre l’habitation et la fosse est supérieure à 10m ;
    • en cas d’activités spécifiques.

  • Traitement secondaire

Un filtre à sable vertical est constitué d’un massif de sable siliceux lavé qui remplace le sol naturel. Des tuyaux d’épandage rigides (canalisations dont les perforations sont orientées vers le bas) sont placés dans une couche de graviers qui recouvre le sable répartissant ainsi l’effluent sur le massif. Les eaux usées sont alors traitées par les micro-organismes fixés aux grains de sable.

Dans le cas où la nappe phréatique est trop proche de la surface du sol, le filtre à sable vertical peut être réalisé au-dessus du sol en place sous la forme d’un tertre.

Un lit filtrant à flux horizontal est constitué d’une succession horizontale de matériaux graveleux et sableux. Les eaux usées sont réparties en tête du filtre par un drain rigide enrobé de graviers. Elles transitent ensuite à travers les différentes couches de matériaux de plus en plus fins où elles sont traitées par les micro-organismes, puis elles sont collectées à l’aval par un drain avant d’être rejetées dans le milieu superficiel.


  • Évacuation

Selon la perméabilité du sol naturel, les eaux traitées sont :

    • soit évacuées par infiltration dans le sous-sol ou utilisées pour l’irrigation de végétaux non destinés à la consommation humaine ;
    • soit, à défaut et sur étude particulière, évacuées vers le milieu hydraulique superficiel ;
    • Soit, après avoir constaté l’impossibilité d’avoir recours aux modes d’évacuation précités, après une étude hydrogéologique et autorisation du maire de la commune, évacuées vers un puits d’infiltration.

Lit filtrant vertical non drainé :

Lit filtrant vertical non drainé

Filtre à sable vertical drainé :

Filtre à sable vertical drainé

 

Comments are closed.